Parler avec son cœur, agir avec courage

Parler avec son cœur, agir avec courage

27 novembre 2019 | Johannes Kronenberg

En 2010, le Français Stéphane Hessel lance son cri de ralliement Indignez-vous ! En 2018, la députée allemande Sahra Wagenknecht fonde le mouvement Aufstehen! (Levez-vous !), pendant qu’en Suède, Greta Thunberg commence les Grèves scolaires pour le climat. Des membres de la section pour la jeunesse estiment faire également partie de ce nouveau mouvement de jeunes.


Le battement du cœur de la société semble subir une mue très rapide. Elle saisit toute l’humanité et porte le nom d’urgence climatique. La pression monte, la peur s’articule, des accusations se formulent – mais il y a aussi des signes d’espoir et d’encouragement. II est de plus en plus urgent d’arriver à une attitude individuelle et communautaire – à partir de soi-même et d’un sentiment de responsabilité. Voici les questions qui se posent : comment nous positionnons-nous vis-à-vis de ce que nous prenons en nous ? Comment réagissons-nous ? Comment surmonter le récit de la séparation, du réductionnisme et du profit, pour parvenir à un nouveau récit qui relie la force de l’individu et celle de la communauté, dans le but de changer les choses ?

Un nouveau mouvement de jeunesse

Au-milieu de cette tempête s’annonce le départ d’un nouveau mouvement de jeunesse. Un de ceux qui parlent avec le cœur et agissent avec courage. Certains des jeunes gens remplissent les voies, tant analogiques que numériques, et défendent leurs points de vue. Déjà il y a plus de 100 ans, le mouvement des Wandervogel est entré en résistance contre la révolution industrielle et la technicisation de la société. Aujourd’hui, dans les controverses au sujet du climat, il s’agit de faire pression sur la politique. D’où les tentatives de sauver le monde par des technologies vertes en oubliant que cela ne règle pas le problème de fond, étant donné l’accroissement des profits. Internet consomme énormément d’énergie et tous les indices de la production, de la consommation et de l’acheminement continuent à grimper. Un nouveau paradigme, une nouvelle perspective deviennent désormais une urgence.

En tant que membres de la section pour la jeunesse au Goetheanum et faisant partie de cette nouvelle jeunesse, nous voulons saisir par la pensée les strates profondes des événements, les comprendre et y réfléchir. Nous voulons échanger sur la possibilité de nouvelles perspectives, manières de vivre et formes de rencontre en citoyens libres, responsables et engagés. Nous voulons participer au débat, relever les défis de la crise climatique et comprendre sa genèse.

Les dimensions sociales

Quand on est jeune, on est influencé par les polarisations – et celles-ci ont un effet sur notre humanité dans un monde complexe et mouvementé, en chemin vers une dimension pour le moment inconnue. Nous ne pouvons faire le travail seuls et invitons donc tous ceux qui se sentent liés à cette cause à nous rejoindre pour approfondir ensemble notre compréhension de l’homme dans les écosystèmes existants et dans les dimensions sociales créées.


Journées de Février Lié à la terre. Liberté, responsabilité et destin en temps de crise climatique.
Du 30 janvier au 2 février 2020 au Goetheanum.

Concert de bienfaisance
: Bê Ignacios, le 31 janvier 2020 à 20h au Goetheanum.

Contact
mail@youthsection.org

Web
www.youthsection.org

Prochaine rencontre du groupe (Re)Search

Web
www.youthsection.org/invitatio...