Eurythmie et art de la parole, en ligne ?

Eurythmie et art de la parole, en ligne ?

23 août 2021 Wilburg Keller Roth 909 vues

Le congrès de Pâques 2021 de la section des arts vivants a eu lieu en ligne. Le docteur Wilburg Keller Roth a décrit ses impressions dans la revue Auftakt de juin 2021, dont voici un extrait.


Faire du problème de la communication électronique un thème de travail et inviter les premiers experts courageux à participer à la rencontre fut une bonne initiative. Comme les générations précédentes avec le chemin de fer, l’automobile ou le téléphone, nous devrons aujourd’hui acquérir des expériences et des compétences spécifiques dans ce domaine.

Image et vie

Après avoir visionné presque toutes les vidéos d’eurythmie proposées, j’ai été épuisée comme rarement je le suis ! Conclusion : l’eurythmie en vidéo n’est pas vivifiante, tout comme le papier peint aux motifs forestiers du salon ne remplace pas la vraie forêt. C’est également vrai lorsque le mouvement eurythmique est filmé dans la nature ; mais la nature devient un cadre visuel calme et harmonieux, en accord avec le mouvement. Ce que la vidéo peut transmettre est l’esthétique du mouvement, des rythmes, des couleurs et des formes dans le temps, notamment dans l’eurythmie musicale. La lenteur de la récitation pour l’eurythmie de la parole devient encore plus problématique dans la vidéo qu’elle ne l’est parfois sur scène. Des problèmes non résolus peuvent apparaître et détourner l’attention : une épaule ne participant pas du geste, un petit ventre... La perspective grand angle de l’appareil photo du téléphone mobile déforme les visages, les conditions d’éclairage défavorables faussent les couleurs. L’optique télévisuelle, très développée, nous a rendus exigeants. La qualité du son ou un piano désaccordé peuvent aussi être un problème mais cela ne nous empêche pas d’apprécier l’enthousiasme des enfants et enseignants dans la salle de cours. L’eurythmie est un art conquis sur Ahriman, qui est prêt à la reprendre dès qu’il peut si nous le laissons faire. Nous devons prendre conscience de cet état de fait tout en veillant à maîtriser Lucifer : voici le message essentiel délivré par l’eurythmiste thérapeute Ursula Ziegenbein (Stuttgart).

Espace visuel et espace auditif

L’espace visuel a pour effet de matérialiser et centrer, tandis que l’espace auditif spiritualise et périphérise. On peut observer la différence en fermant les yeux et en écoutant, puis en les rouvrant pour constater l’apparition immédiate d’une expérience spatiale complètement différente. L’eurythmie doit être appréhendée à partir de l’espace auditif. Comment faire passer ce message par le biais d’un support visuel ?

La vidéo n’apporte pas de valeur ajoutée à une conférence. Si j’enlève l’image, l’« imagination douce » dans l’écoute (Rudolf Steiner, GA 315, conférence du 17 avril 1921) se fait plus intense et je me rappelle mieux de ce que j’ai entendu.

L’excellente présentation de Stefan Hasler sur le Cours apollinien avec illustrations, graphiques et démonstrations d’eurythmie a montré combien la préparation est nécessaire pour exploiter au mieux les possibilités d’une présentation en ligne. Il reste beaucoup de progrès à faire !