Rencontre annuelle et Assemblée générale

Rencontre annuelle et Assemblée générale

27 novembre 2019 | Sebastian Jüngel

La rencontre annuelle et l’Assemblée générale de la Société anthroposophique générale auront lieu du 2 au 5 avril au Goetheanum sur le thème : « Se lier au monde dans une volonté d’amour. Comment guérir par nos actes l’être humain et la terre ? ».


Au programme de l’Assemblée générale : situation de l’anthroposophie, de la société et de l’École de science de l’esprit et rapports d’activité du Comité et de la Direction du Goetheanum le 2 avril, délibérations des membres sur diverses initiatives, requêtes et questions le 3 avril, rapport financier, décharge et décisions le 4 avril (il s’agit entre autres du départ de Joan Sleigh, membre du Comité directeur, et de questions sur la participation).

La rencontre annuelle proposera aux membres de l’École, du 3 au 5 avril, chaque matin, un travail ésotérique issu des leçons de Classe, des ambiances méditatives autour de Raphaël et Michaël, des forces du matin et du soir, du Représentant de l’humanité et un travail sur la Lettre aux membres du 16 novembre 1924.

Constanza Kaliks, Claus-Peter Röh et Peter Selg, nouveaux responsables de la section d’anthroposophie générale, prendront la parole le 2 avril. Trois domaines de vie particuliers seront en outre au centre de la rencontre : la section de l’agriculture traitera le 3 avril de notre responsabilité vis-à-vis de la terre et du climat, nous travaillerons le 4 avril, à l’occasion des 100 ans de la médecine anthroposophique, sur la volonté de guérir et le 5 avril sur les impulsions spirituelles pour une vie sociale partagée que présentera le Comité.

Également au programme de la rencontre annuelle : de brèves présentations du travail de la Société à l’international (3 avril) et de l’espace de discussion initié par de jeunes membres sur le thème Comment guérir par nos actes l’être humain et la terre ? (4 avril). Les soirées des 3 et 4 avril s’achèveront respectivement par le nouveau spectacle de la troupe d’eurythmie du Goetheanum et l’évocation des défunts. Un regard sur les perspectives et les impulsions marquera le 5 avril la fin du congrès que clôturera la Méditation de la Pierre de fondation.