À situation extraordinaire, réunion exceptionnelle

À situation extraordinaire, réunion exceptionnelle

07 avril 2020 | Gerald Häfner

La Direction du Goetheanum utilise le temps libéré par l’annulation des manifestations publiques pour intensifier le travail intérieur et approfondir les questions d’actualité et d’avenir.


Les dispositions sur la pandémie rendent impossible toute réunion et toute collaboration en présentiel dans le cadre de la Société et de l’École de sciences de l’Esprit. En revanche nos rencontres restent possibles grâce au travail intérieur. La semaine précédant les Rameaux, la direction s’est réunie en interne pour mieux préciser les orientations de l’École face aux défis actuels.

Nous vivons une époque apocalyptique. Après la crise financière, celles des migrants et du climat, voici maintenant la crise du coronavirus. Dans la lutte contre les virus, les premières victimes se traduisent souvent dans les comportements humains et sociaux. La liberté et la démocratie se trouvent réduites et la collaboration fraternelle empêchée. La terre, la vie, les individus et la société sont menacés comme rarement auparavant. La crise nous oblige à mener une réflexion de fonds sur le chemin que prendra l’humanité à l’avenir.

Quelles exigences notre époque suscite-elle ? Qu’est-ce qui importe aujourd’hui ? Quelle peut être la contribution du Goetheanum en tant qu’École libre de sciences de l’Esprit ? Nous avons identifié trois thématiques que nous aimerions cultiver de façon accrue par un travail collaboratif entre les sections, pendant les trois années à venir.

Terre

La terre est pour nous un être vivant. Pouvons-nous établir une relation de partenariat avec elle ? Qu’est-ce qui en résulte pour l’agriculture, notre relation avec les plantes, les animaux, le sol, le climat et les ressources de la terre ?

Vie

Aujourd’hui plus que jamais, la science inclut la vie à travers l’inanimé. Comment apprendre et connaître le vivant ? L’esprit vivant et la terre vivante ? L’art sera d’une aide essentielle pour vivifier la perception, la pensée et l’action.

Lien

Toute vie et toute connaissance est reliance. Comment comprendre et façonner la réciprocité comme structure fondamentale du vivant et de l’humain ? Qu’est-ce que cela signifie pour une culture, une économie et une politique futures ? Est-il possible de développer la non-violence entre nous et envers la nature ?

Avant la réunion de la direction du Goetheanum en juin, des projets concrets seront développés autour de ces thèmes, pour les trois prochaines années.


Initialement paru dans : Das Goetheanum 15-16/2020