Prise en charge de la douleur

Prise en charge de la douleur

29 mars 2019 | Matthias Girke

L’Université de Wellington (Nouvelle-Zélande) a accueilli entre le 13 et le 17 février un colloque de la Section médicale au sujet de la prise en charge de la douleur en médecine anthroposophique.


Les syndromes douloureux chroniques comptent parmi les pathologies les plus fréquentes. Dans leur progression chronique, il y a souvent des raisons biographiques, un vécu lourd ou des pathologies somatiques. Il y a donc besoin d‘un concept thérapeutique d’envergure comme la médecine anthroposophique peut le proposer et dont l’efficacité est vérifiable pour des médicaments, la thérapie par le Viscum album (gui), l’eurythmie thérapeutique, la musicothérapie, des applications externes et des procédés physio-thérapeutiques. La prise en charge de la douleur dans le domaine des soins de la Section médicale est présente aussi bien en oncologie et soins palliatifs qu’en dépression, traumatismes et troubles du sommeil. Contrairement aux Développement professionnel continu (DCP) en médecine anthroposophique, qui forment dans les différents groupes professionnels, les colloques sont consacrés à l’approfondissement multi-professionnel de thèmes particulièrement exigeants du domaine du soin.

Initiatives en médecine anthroposophique et prise en charge des patients

Plus de 80 participants étaient venus de Nouvelle-Zélande et d’Australie à Wellington pour travailler sur l’entité de la douleur et sa prise en charge. Le travail commençait tous les matins par l’étude d’une conférence de Steiner sur les trois niveaux de la douleur : physique, psychique et spirituel. Par la suite étaient traitées les pathologies douloureuses en rhumatologie, neurologie, oncologie ainsi que l’évolution intérieure du thérapeute, la signification thérapeutique des méditations pour les patients et les transformations anatomiques du système nerveux par l’activité spirituelle et psychique (neuroplasticité).

Quelques initiatives ont vu le jour lors de cette conférence et mèneront peut-être à des innovations en médecine anthroposophique et prise en charge de patients.


Web www.medsektion-goetheanum.ch