Des clés pour transformer l’être humain et le monde

Des clés pour transformer l’être humain et le monde

27 avril 2020 | Sebastian Jüngel

Christiane Haid a pris en charge la section des arts plastiques à l’automne 2019 (en plus de la section des belles lettres) et un nouveau collège s’est formé. L’un des thèmes de travail concerne la relation entre les éléments constitutifs de l’être humain et les différents arts.


« Le rapport à l’esprit se rompt quand il n’est pas préservé par la beauté. La beauté relie le je au corps. »(1)

L’art est la clé qui permet à l’être humain et à la civilisation toute entière de se transformer. Or la situation présente est une menace particulière pour son existence et celle de nombreux artistes. Ce point zéro peut cependant permettre de comprendre et de vivre l’art comme une nécessité vitale. C’est en ce sens que nous aimerions travailler au sein de la section et avec nos collègues du monde entier.

Nos premières séances avec l’équipe en charge de la section ont eu lieu fin 2019 suite à la nomination de Christiane Haid lors des rencontres de septembre de la Direction du Goetheanum. Les membres de l’équipe sont Rik ten Cate (sculpture), Yaike Dunselman et Pieter van der Ree (architecture), Christiane Haid (direction et peinture) et Barbara Schnetzler (sculpture et expositions). Nous avons défini ensemble les perspectives de travail et sommes parvenus à de premiers résultats : nous avons par exemple défini le programme de la rencontre de l’Ascension(2) et les projets d’expositions au Goetheanum pour 2020.

Les éléments constitutifs et les arts

Le cycle que Rudolf Steiner a donné à Dornach en 1914, peu avant le début de la Première Guerre mondiale, L’Art à la lumière de la sagesse des Mystères (GA 275), constitue la base et le point de départ de notre travail. Il traite du rapport des éléments constitutifs de l’être humain avec les différents arts, leur dynamique et leurs actions respectives. Ce thème est précédé d’un exposé sur l’art et la technique, une réflexion très actuelle dans le contexte de la digitalisation et du transhumanisme qui souligne en outre la mission de l’art.

Nous aimerions au cours des prochaines années approfondir par des recherches collectives et individuelles la façon dont les différents arts manifestent les forces actives spécifiques aux éléments constitutifs de l’être humain. Cette approche nous permettra de mieux définir la signification des différents arts en rapport avec les autres sections et d’approfondir la collaboration entre sections.

Les conférences citées plus haut et le travail sur la 11e leçon de Classe sont la base des études que nous menons régulièrement avec l’équipe de direction. Nous ajouterons d’autres colloques spécialisés aux rencontres de section programmées à l’Ascension et en novembre.(3)

Un autre champ de travail concerne la transmission des impulsions artistiques de Rudolf Steiner au Goetheanum et auprès d’un large public. L’attention dont bénéficie aujourd’hui Hilma af Klint montre bien que l’art offre un accès tout particulier au suprasensible.

Travaux pratiques artistiques

Qu’il s’agisse de cours, de groupes de travail ou d’activités individuelles, nous aimerions également promouvoir le travail artistique au Goetheanum. Des espaces de travail dédiés et des ateliers seront mis en place dès l’automne dans le secteur nord de la menuiserie. Nous considérons aussi le bâtiment du Goetheanum comme un de nos terrains d’action : c’est un espace que nous souhaitons à long terme animer d’une vie nouvelle en travaillant dans la section sur l’embellissement et le réaménagement des lieux.

Nous réfléchissons aussi aux expositions du Goetheanum, occasions de présenter les œuvres de Rudolf Steiner et d’artistes inspirés par l’anthroposophie. La situation actuelle nous contraint à réduire de beaucoup l’exposition « Langage de la lumière » prévue sur l’art du vitrail avec les esquisses originales de Rudolf Steiner pour les vitraux bleus, œuvres jamais exposées auparavant. Les représentations du Faust en juillet seront l’occasion d’exposer des peintures de l’artiste néerlandais Frederiek Nelissen autour de cette œuvre de Goethe. Notre site vous informe sur les récents événements et les manifestations organisées par la section.


À l’attention des artistes plasticiens, des architectes et des étudiants en arts plastiques et architecture

Nous serions heureux que vous nous parliez de la façon dont vous, les artistes, vivez les bouleversements actuels et de l’émergence dans vos travaux d’éléments neufs. Nous vous invitons à nous faire parvenir par voie postale une à trois esquisses de petit format que nous rassemblerons par la suite dans une petite exposition. Nous souhaitons aussi enrichir une petite bibliothèque installée dans nos nouveaux locaux avec un choix aussi complet que possible de vos catalogues, portfolios, etc. (sauf classeurs et formats volumineux). Confiez-nous vos dossiers lors des rencontres ou adressez-les par la poste en mentionnant votre nom, votre métier et vos coordonnées.

Notes :

1. Rudolf Steiner, extrait d’un carnet de notes de 1918, GA 40.

2. La situation actuelle et les mesures contre le coronavirus exigeront certainement de remettre cette rencontre à plus tard.

3. Session pour les peintres du 17 au 19 juillet 2020 ; rencontre sur l’architecture « L’élément plastique en architecture » du 2 au 4 octobre 2020 ; rencontre des sculpteurs autour du Représentant de l’humanitéen novembre 2020. D’autres rencontres spécialisées sont en préparation. Le programme sera communiqué sur le site de la section et dans nos newsletters.

Web
Section des arts plastiques