Une responsabilité aux multiples facettes

Une responsabilité aux multiples facettes

27 octobre 2020 | Sebastian Jüngel

Le troisième forum mondial du Goetheanum (« Qu’est-ce qui compte ? En mouvement entre valeurs intérieures et extérieures ») a eu lieu du 2 au 3 octobre.


« La conscience d’être réunis sur deux jours sans savoir quand cela pourra se reproduire donnait de l’énergie, de l’inspiration ! » Andrea Valdinoci, responsable de la World Goetheanum Association, résume ainsi l’atmosphère de ce forum.

L’accent fut mis sur la détermination des biens communs, des valeurs et coûts réels (voir l’article « Nouvelle approche du bilan comptable »). Les participants se saisirent en outre de projets concrets : plateforme de communication, questions sur le coronavirus et la façon de partager des difficultés particulières, nouvelle monnaie mondiale basée sur des valeurs. Selon une étude, les agriculteurs sont prêts à se passer de produits chimiques ou à passer au bio si leurs dépenses supplémentaires sont compensées. Christian Hiss chiffre cette aide à cinq milliards pour l’Allemagne. Par rapport à un chiffre d’affaires agricole total de 40 milliards d’euros, le préjudice social (« coût réel ») est estimé à au moins 80 milliards. Des travaux supplémentaires sont nécessaires à cet égard, y compris une extension à d’autres domaines de vie.

Le forum illustre la diversité d’un entrepreneuriat engagé pour un monde meilleur et qui assume ses responsabilités envers les personnes et la terre. De rencontre en rencontre, la World Goetheanum Association se transforme de plus en plus en un espace social au sens d’une association pour la triarticulation de l’organisme social. Un participant a ressenti qu’avec la présence de jeunes entreprises et de nouveaux projets, la prochaine génération accède à des responsabilités.


Web: World Goetheanum Association