Effet de la parole et du son

Effet de la parole et du son

24 novembre 2020 Sebastian Jüngel 1288 vues

L’un des leitmotivs du travail de la section des arts vivants est l’accès théorique et pratique au monde de la parole et du son.


La section a commandé à Jitka Kozˇeluhová une musique pour lyre. Cette œuvre a été interprétée, avec des compositions pour lyre de György Kurtág, par l’Else-Klink-Ensemble de Stuttgart, l’Eurythmeum, le Lichteurythmie-Ensemble et le duo eurythmique Muza de Saint-Pétersbourg. « Le son de la lyre correspond bien à l’approche périphérique du son en eurythmie », résume Stefan Hasler. Lors de leurs répétitions, les eurythmistes ont rapporté que le son de la lyre abaissait le souffle et avait un effet d’harmonisation sociale pendant les répétitions.

Sur son site web
, la section met à la disposition du public les partitions de compositeurs anthroposophiques conservées dans les Archives du Goetheanum en commençant par des œuvres de Jan Stuten (musiques funéraires et œuvres pour l’eurythmie) et Gregers Brinch. « On est au début d’une bibliothèque musicale en ligne », annonce le responsable de la section Stefan Hasler.

Lors de la rencontre de clôture, seuls sept des 21 centres de formation (des Pays-Bas, d’Allemagne et de Suisse) étaient encore représentés en raison des restrictions de voyage dues aux mesures sanitaires. Les mémoires de tous les diplômés ont été exposés au Goetheanum (disponibles en résumé sur le site de la section).

Stefan Hasler se réjouit de la prochaine rencontre à l’occasion des 100 ans de l’eurythmie thérapeutique que la section organise, en collaboration avec la section médicale, du 5 au 9 avril 2021. Le thème principal sera la puissance des sons et la possibilité de les expérimenter. Quatre représentations de Faust 1 & 2 de Goethe sont à nouveau prévues en juillet 2021.


Web : Section des arts vivants