Deux expositions

Deux expositions

29 août 2019 | Sebastian Jüngel

La section des arts plastiques présentera cet automne au Goetheanum des œuvres d’artistes géorgiens et une exposition-vente.


Marianne Schubert a franchi 3 605 km en voiture avec l’auteur de l’article pour rapporter de Finlande au Goetheanum des œuvres de l’artiste géorgien Irakli Parjiani (1950-1991) appartenant à une collection privée. Il est le seul artiste décédé parmi les neuf qui présenteront 60 œuvres du 28 septembre au 1er décembre (date à préciser) dans l’exposition « Peinture contemporaine de Tbilissi, Géorgie ». « Les artistes d’inspiration anthroposophique choisissent entre autres sujets des motifs bibliques », explique Marianne Schubert. Certains d’entre eux sont très connus en Géorgie, comme Irakli Parjiani, dont les œuvres sont présentées au musée d’art moderne de Tbilissi.

Marianne Schubert, responsable de la section des arts plastiques, veut rendre visible la diversité des moyens d’expression et des thèmes des créations artistiques inspirées de l’anthroposophie : « Chacun peut pour lui-même se laisser inspirer par l’étonnement que suscite la multiplicité des œuvres qui puisent à la source de l’anthroposophie. » Les artistes seront reconnaissants des ventes éventuelles. Le vernissage de l’exposition, que soutient l’ambassade de Géorgie en Suisse, aura lieu le 18 septembre à 18 heures.

Cette année encore, du 28 novembre au 1er décembre, une exposition-vente présentera des œuvres d’artistes contemporains de la région des trois frontières (Suisse, Allemagne et France), autre occasion de manifester la richesse de la création artistique. On annonçait 200 œuvres, peintures et sculptures, au moment de boucler la rédaction de ce numéro. Le bénéfice des ventes sera partagé de façon égale entre les artistes et la section.


Web sbk.goetheanum.org